Réseau des Centres Sociaux
de Loire-Atlantique

Une place pour tous , un espace pour chacun

Les petites ébullitions du Vendredi du Réseau des Centres Sociaux 44

Durant toute la période du confinement, la Fédération vous propose de participer chaque vendredi, aux Petites ébullitions du Réseau en visio-conférence.

Ce rendez-vous hebdomadaire se veut être un espace d’échange, permettant à tous les bénévoles et professionnel·le·s du réseau qui le souhaitent, de pouvoir témoigner et échanger sur ce qui se vit dans leur structure durant cette période de confinement, mais aussi ce qui se joue au cœur des territoires pour les habitants. Un temps pour s’inspirer, valoriser et partager  !

Les petites ébullitions du Vendredi sont terminées, vous ne pouvez-donc plus vous inscrire. Mais patience, un nouveau format de petite ébullition sera bientôt proposé.

Comment participer ?

En cas de difficultés, contactez Maxime (06 46 80 00 95 – chmission.federation44@gmail.com)

Retour sur...

Pour cette dernière petite ébullition, la participation était moins importante que les semaines, mais pour autant, nous avons pu échanger de belles réflexions.

Entre autres :

  • Le constat du mal-être de certains habitants, notamment les plus isolée.
  • Un constat d’un sentiment de ras-le-bol sur cette période qui dure, les incohérences de la gestion sanitaire, la patience qui commence à manquer…
  • Un questionnement sur l’après fêtes de fin d’années,  comment allons-nous retrouver les habitants ? Quitte ou double selon nous, en fonction de ceux qui auront pu se ressourcer auprès de leurs proches, ou non .
  • La véritable nécessité d’allers vers, chez les gens, devant chez eux pour créer de vrais liens qui s’inscrivent sur la durée.
  • La question de la posture d’écoute. Écouter oui, mais aussi entendre ce qui n’est pas dit.

Nous avons également pu faire le bilan de ces petites ébullitions, jugées comme une belle initiative pour favoriser la rencontre, faire réseau, créer du lien, s’inspirer … À poursuivre dans un format peut-être différent.

 

 

Partage de ce qui est fait pour noël dans les structures :

  • Un calendrier de l’avent avec chaque jour une proposition de petite activité à faire en famille.
  • Des boites solidaires à offrir
  • Des spectacles pour les familles – en attente des consignes sanitaires pour la mise en place potentielle.
  • Des activités dans l’espace public en mini-collectif pendant les vacances de Noël.

 

Partage des différentes ouvertures des Centres Sociaux :

  • Ouvert pour la ludothèque
  • Ouvert pour mise à disposition d’ordinateurs, imprimantes…
  • Ouvert pour l’épicerie solidaire
  • Certaines collectivités interdisent l’accès aux bénévoles dans la structure
  • Ouvert pour certaines activités (parentalité, périscolaire, accompagnement à la scolarité, alphabétisations…)

 

Les autres partages d’actions en vrac :

  • Épicerie solidaire – Un échange de coups de main contre colis alimentaires, sans notion d’argent.
  • Festival autour du jeu réalisé en ligne. Belle mobilisation pour une première + autres expériences de jeux de plateau en ligne.
  • Phoning auprès des 60 ans et +.
  • Maintien d’ateliers en visio (couture par exemple).
  • Choix de conserver du présentiel pour les C.A

 

Les constats et remontés d’habitants :

  • Les grands-parents se sentent éloignés, isolés par rapport à leurs familles. 
  • Des personnes isolées par rapport aux propositions du numérique. Certaines personnes ne souhaitent pas utiliser les outils
  • Isolement de parents avec de jeunes enfants.
  • Pour certains jeunes aussi c’est compliqué.
  • Le besoin de vivre un monde « en vrai ».

 

Les réflexions de fonds :

  • Le numérique ne doit pas être la seule solution pour maintenir le lien social.
  • Le numérique doit rester un choix et non un mode de fonctionnement imposé.
  • La santé mentale des gens doit-il être considéré comme un bien de première nécessité ? Comment on peut faire remonter à nos dirigeants la nécessité de maintenir le lien social, de rencontre, même en petit comité ?
  • Notre posture professionnelle évolue, comment permettre à chacun de s’y retrouver.
  • Cette crise sanitaire entraine une quête de sens généralisé ( sens dans la consommation, dans le travail, dans l’engagement…)
  • Pouvons-nous s’autoriser à maintenir des mini-collectifs physiques et les défendre auprès des dirigeants ?

 

Les ressources partagées :

 

 

Ce dont nous avons parlé et ce que vous en retenez :

  • La Fédération des Centres Sociaux de Loire-Atlantique va permettre aux structures du réseau de pouvoir s’équiper d’un compte Zoom à un tarif réduit avec la mise en place d’un achat groupé de licences.
  • Dans le cadre de son plan de relance, l’État finance la formation et le déploiement de 4 000 conseillers numériques. Une opportunité pour les Centres Sociaux de débloquer des moyens pour avancer sur la question de l’accompagnement des habitants sur transition numérique.  Plus d’infos ici : https://www.conseiller-numerique.gouv.fr/ . Un temps d’information sera organisé prochainement par la Fédération.  N’hésitez pas à nous contacter au besoin.
  • Des Centres Sociaux témoignent de la nécessité de penser l’action numérique en lien avec les partenaires locaux, pour délimiter l’action de chacun et agir en complémentarité.
  • Le numérique oui mais pas que, comment penser des outils alternatifs et canaux d’informations, de lien qui permettent de toucher ceux qui sont éloignés du numérique. L’exemple des lettres d’informations, journaux de quartiers diffusés dans les boites aux lettres et parfois même par des bénévoles.
  • Sur le sujet de l’accompagnement à parentalité : Les Centres Sociaux maintiennent leur action, et les parents répondent présents. Par exemple, avec le maintien d’ateliers Parents/Ados. Sur ce sujet, des réflexions partagées : Travailler sur la parentalité, ce n’est pas uniquement en réunissant les parents entre eux, mais aussi en créant des espaces pour permettre aux parents et enfants, ados de passer du temps ensemble. L’exemple par exemple avec un bivouac organisé il y a quelques temps avec les parents et leurs ados.
  • Les autres diverses pépites partagées : Un festival autour du jeu adapté en virtuel, une expérimentation d’inclusion d’un groupe de jeunes porteurs de Handicap dans les locaux du Centre Social, mise à disposition d’ordinateurs pour permettre aux habitants de garder le lien avec leurs proches, réaliser leurs démarches, une invitation à décorer les jardins et balcons pour « rêver ensemble » avec une décoration également du Centre Social, la distribution de paniers solidaires avec des produits locaux à un tarif social…
  • Retrouvez l’ensemble des textes officiels, décrets, notes… en lien avec l’action des Centres Sociaux en période de confinement sur le site ressource : http://ressources-fdcsx44.fr 
  • En lien avec l’actualité, point d’information et d’échange autour du Réseau Jeunes national 2020 qui a suscité, entre autres, de nombreuses réactions médiatiques. Une note informative contextuelle de la Fédération des Centres Sociaux de Loire-Atlantique permettra prochainement, une synthèse sur ce sujet.
petite ébullition du vendredi
 
Vendredi dernier, nous avons passé un bon moment lors de la seconde édition de la Petite Ébullition du Vendredi, et nous vous remercions pour votre participation. À l’issue de cette rencontre, Nous vous avons invité à nous partager ce que vous en reteniez. Un grand merci à ceux et celles qui ont contribué. En voici la synthèse :
 
Vous avez apprécié ce temps …
  • Pour la richesse de l’échange et la rencontre de bénévoles et professionnels d’autres territoires.
  • Pour la découverte de belles initiatives.  
  • Pour la possibilité de confronter les difficultés rencontrés
  • Pour mieux vous outiller et vous informer sur le cadre réglementaire qui offre de nouvelles perspectives d’actions.
  • Pour la convivialité, et notamment pour les temps d’échange en sous-groupe.
 
Les réflexions de fond partagées :
  • L’importance de développer le “Aller-Vers” pour avoir une lecture plus fine de ce qui se vit sur les territoires et identifier les habitants en difficultés que l’on ne connaît pas pour pouvoir les accompagner.
  • La complexité parfois de garder le lien et d’échanger entre bénévoles et salariés. En cause, l’impossibilité de rencontre physique et  les inégalités face aux outils numériques (équipement, usage, appétence…
  • La nécessité de garder un esprit critique vis-à-vis du tout numérique et de réfléchir au discours qui accompagne sa mise en place. 


Les pépites et pistes d’action qui ont été partagées :

  • Des réflexions pour équiper les administrateurs en casques et micros, voire tablette pour garder le lien même à distance ;
  • Des habitants-relais pour faire l’intermédiaire entre les habitants en difficultés et le Centre Social et les institutions ; 
  • Le partenariat avec les facteurs, ou encore  les petites commerces pour identifier les habitants en difficultés;
  • L’expérimentation du  soutien numérique à domicile ;
  • Le maintien des cours d’alphabétisation essentiels, entre autres, à la continuité de l’accès au droits ;
  • L’utilisation d’un journal de quartier pour maintenir le lien avec les habitants ;
 
Pour aller plus loin : 
Beau moment pour cette première édition de la petite ébullition du Vendredi.
 
Ce qui a été partagé :
  • De nombreuses belles initiatives partout dans le réseau pour adapter les activités, garder le lien avec les habitants et faire vivre la solidarité malgré les restrictions sanitaires.
  • Des contexte différents en fonction des collectivités 
  • Des interrogations partagées :
    • Comment les bénévoles peuvent prendre plus de place dans les actions du CSC / travailler plus conjointement avec les professionnels / et se rendre plus utile pour les habitants?
    • Comment repérer les personnes en fragilité sur le territoire, notamment ceux qui ne sont pas dans nos radars ?
 
Les retours sur ce format de Petite Ébullition : 
  • Intéressant de partager/découvrir les différentes pratiques / postures dans les autres Centres 
  • Un réel besoin et intérêt de voir ce qui se fait ailleurs et de réfléchir collectivement
  • Se relayer dans les Centres pour que toujours quelqu’un du Centre participe
  • Peut-être alterner dans les prochaines ébullitions, un temps de témoignage, mais aussi un temps de réflexion sur des problématiques partagées
 
Les différents liens partagés :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Aller au contenu principal